Le Job Crafting ou comment redonner du sens à son travail

with Pas de commentaire

Notre job consiste en une recherche quotidienne de sens comme pain quotidien, de reconnaissance comme de rétribution, d’étonnement plutôt que de torpeur, en bref une sorte de vie plutôt qu’une sorte de mort entre le lundi et le vendredi – Studs Terkel

Vous avez le sentiment d’être confronté à une impasse dans votre carrière professionnelle ? Il vous semble avoir atteint un plafond de verre et votre job vous ennuie ? Essayez le job crafting !

L’objectif du job crafting ou l’art de façonner son travail est d’identifier la manière dont nous redéfinissons notre job pour en tirer le plus de satisfaction, d’engagement, de motivation et de rétribution.

Notre travail consiste en une somme de tâches et de relations interpersonnelles que nous vivons au quotidien et qui nous définissent en tant que personne dans une organisation.

Le job crafting consiste à observer et à décrire la manière dont les personnes s’y prennent pour changer leurs tâches et les interactions avec les autres au travail.job crafting

Ces personnes sont appelées des « job crafters » et elles peuvent être amenées à utiliser trois types de job crafting:

  1. 1. repousser les frontières de son travail
  2. 2. changer sa relation aux autres
  3. 3. modifier la perception qu’elles ont de leurs tâches

En quoi est-ce important ?

Le job crafting pouvant influencer la manière dont les tâches sont réalisées, comment un salarié produit ces tâches et les relations interpersonnelles vécues dans l’entreprise, cela impacte forcément la performance de l’entreprise.

Le rôle du manager est primordial dans ce process de job crafting car en laissant la liberté à son équipe d’être le co-créateur de son travail, il libère de l’énergie positive et de la qualité de vie au travail. Et qui dit qualité de vie au travail dit performance économique. D’autre part en étant lui même job crafter le manager peut par la méthode des petits pas impactée de manière conséquente et positive son organisation. Il donnera également envie à ses salariés de tester cette méthode.job crafting

Les trois « voies » du job crafting

  • le task crafting ou l’artisanat des tâches: cela implique de repousser les limites de son travail en diminuant ou en augmentant certaines tâches et en modifiant la façon dont elles sont réalisées
    En ajoutant des tâches dans votre travail quotidien que vous trouvez significatives ou que vous modifiez la conception de tâches qui ne vous plaisent guère, vous percevez votre travail comme plus simple et aligné à vos centres d’intérêts et vos qualités
  • le relational crafting ou artisanat de la relation: où comment revisiter les relations sociales que vous avez au travail en modifiant l’étendu ou la nature des relations que vous avez aux autres, en donnant plus de feedback positifs par exemple
  • le cognitive crafting ou l’artisanat cognitif: c’est en fait la manière dont vous allez changer la vision que vous avez de votre travail. Élargir la vision de votre contribution qui fait partie d’un tout collectif par opposition à une succession de tâches. Sur ce troisième levier, nous activons la notion de développement personnel.

Le job crafting est basé sur le principe que nous travaillons avec nos valeurs, notre motivations, nos qualités et nos forces.

Si chacun peut se « révéler » dans son travail alors c’est toute l’organisation qui en profite !

Pour en savoir plus

Répondre